Un sérum anti-acné

Eh oui, sous mon fard blanc se cache une peau plutôt pas dégueu, mais ancienne acnéique donc avec quelques cicatrices, et de graaaandes prédispositions au bourgonnage.
Après moultes recherches et tentatives ratées, voici mes conclusions :
J’ai une acné hormonale, que je contrôle grâce à la pilule (d’ailleurs, je suis en pleine préparation mentale pour l’arrêter). Mais je bourgeonne quand même n’importe quand, en particulier si les produits que j’utilise ne sont pas adaptés.
J’ai longtemps aimé et juré fidélité à la crème Cutacnyl (5%) prescrite par mon médecin. Avec le Peroxyde de benzoyle en guise de principe actif, cette crème agit sur le « P. acnes », bactérie responsable des inflammations (des gros boutons pas beaux quoi). Mais souhaitant plus que tout passer à des soins naturels, il me fallait un remplaçant.
J’ai donc essayé des combinaisons d’huiles essentielles, plein de cosmétiques bio (dont la lotion « Déboutonnez-moi » de chez Indemne dont je vous parlerai plus tard) mais rien n’a vraiment marché, ou alors je me brûlais la peau.
Je suis donc partie du principe selon lequel c’est l’étape du sérum (#layeringforever) qui sera primordiale pour traiter, et maintenir, ma peau à grosse tendance acnéique.

Premier ingrédient primordial de fifou : le gel d’aloe vera

IMG_5007
Vous en avez déjà entendu parler ? Normal, il est incontournable. Il cicatrise, hydrate, régénère, purifie… Bref, depuis que j’en utilise, je vois une nette différence. En plus il a un effet tenseur immédiat des plus agréables.
C’est pour moi un incontrounable.

Un actif puissant, tu ajouteras.

IMG_5004
Afin de rendre ce gel encore plus fifou, tu peux jouer avec les huiles essentielles (attention, j’ai pas dit d’en manger comme ça ou de s’amuser à en mettre partout : les huiles essentielles sont très puissantes et la plupart interdites chez la femme enceinte).
Personnellement, les huiles essentielles qui ont beaucoup marché sur ma peau acnéique sont les suivantes :
  • L’HE de tea tree : elle est très connue et super efficace car c’est un antibactérien puissant. Malheureusement, je l’ai utilisée trop longtemps et maintenant elle me brûle un peu. J’ai donc dû changer.
  • L’HE de romarin à verbénone : c’est une huile essentielle que l’on connaît moins, et qui est pourtant très efficace. Elle est cicatrisante, antibactérienne, et elle est aussi connue pour être un régulateur endocrinien. C’est surement pour cette dernière propriété qu’elle marche bien sur moi. Elle m’a sauvé la vie quand je me suis aperçue que l’HE de tea tree ne fonctionnait plus.
  • L’HE de lavande aspic : lavande vraie, lavande fine, lavandin… on ne s’y retrouve pas toujours parmi tous ces chémotypes. L’HE de lavande aspic est connue pour soulager les piqûres d’insecte. Mais elle aussi des vertus cicatrisantes et antiseptiques, et c’est celle qui a le mieux marché sur mes boutons.

La potion magique tu fabriqueras :

Concrètement, tu as deux solutions. Ou bien tu fabriques ton gel dans un petit contenant tout mignon, et que tu conserves au frigo, ou bien tu te la joues « one-shot » (en une fois).
Au début j’avais concocté mon gel et je l’avais mis dans un contenant style petite boite à l’ancienne (mais bien nettoyée au préalable). J’ai alors fait les dosages suivants :
Dans ton récipient, tu mets 30 pressions de gel d’aloe vera (l’équivalent en noisettes).
Tu ajoutes 5 gouttes d’HE de tea tree, 5 gouttes d’HE de romarin à verbénone, et 5 gouttes d’HE de lavande aspic.
Tu mélanges bien le tout avec une cuillère propre et en métal, et tu conserves dans un endroit sec. Je te conseille de ne pas faire plus, car si tu ne conserves pas ce sérum au frigo, il va pourrir. Mais avec ce dosage, il tient assez longtemps, tant que tu ne le laisses pas à côté de ton radiateur ou ton poêle 🙂
Chaque soir, après l’étape du double nettoyage (démaquillage à l’huile puis nettoyant de ton choix) et de la lotion (je te conseille l’hydrolat ou l’eau florale), tu appliques une noisette de ce sérum sur l’ensemble de ton visage, puis tu appliques ton huile ou ta crème.
Cette méthode a très bien marché pour moi : en 2 semaines j’ai retrouvé une peau nette, sans boutons (ce gel n’évince pas tout à 100% : ta peau vit, et c’est normal si elle présent parfois des rougeurs, des petits kystes qui ne gènent pas…). Pour ma part je n’ai plus eu besoin de me maquiller la peau depuis.
Puis, une fois que j’avais fait place nette, je n’ai pas voulu abandonner mon gel, de peur que l’acné revienne encore et toujours. Mon astuce c’est de continuer ce même rituel, mais version « one-shot » : à l’étape du sérum, je dépose une noisette de gel d’aloe vera pur sur la paume de ma main, puis j’ajoute 1 goutte (et une seule) d’huile essentielle de mon choix, selon mon humeur ou l’état de ma peau. Si je trouve qu’il faut cicatriser plus rapidement, je me contente de la lavande. Si j’ai besoin de la purifier un peu plus car j’ai été longtemps au contact de la pollution, je me contente du romarin à verbénone. Je chauffe dans mes deux mains, et j’applique sur mon visage.
Voilà voilà pour la recette ! Il faut cependant savoir que pour maintenir une peau saine, ce sérum seul ne suffit pas. Il faut aussi avoir une routine qui tient la route, avec démaquillage + nettoyage + hydratation.
Je vous souhaite un belle peau !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s